Mr. Flash, Flesh

Propulsé par un clip qui a fait le tour du net il y a quelques jours, « Flesh » (2010) de Mr. Flash contient un sample d’un morceau assez étrange du duo anglais Hexstatic : « Bass invader » (2000).

Les extraits :

• « Flesh » de Mr. Flash (2010)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

• « Bass invader » de Hexstatic (2000)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Les plus geeks auront reconnu le ZX80 en pochette d’album. ;)
Quelques mots sur Hexstatic, ce duo composé de Stuart Warren Hill et Robin Brunson, qui s’est fait remarquer par ses live à base de mash-up videos. Ils notamment collaboré avec Coldcut et sont toujours actif depuis leur création en 1997.

Merci Pierre !

11 pensées sur “Mr. Flash, Flesh”

  1. C’est l’exemple même du sample bien choisi…mais pour moi le clip est raté! trop provoc, pas assez recherché…c’est pour faire polémique comme pour le clip « stress » de Justice!

  2. il n’y a pas que le sample de Hexstatic ,
    il y a aussi une montée de distortion filtrée faite par tony snake .
    nice bootleg

  3. « Flesh » de Mr Flash, ou comment massacrer un super morceau de musique électronique. Et le porno c’est tellement subversif en 2010. Y’a vraiment des claques qui se perdent.

  4. Et voila comment un bon ingé-son avec un bon réseau arrive a sortir des tracks et a les faire tourner…
    comme HPG je dirais : nice bootleg

  5. Clip ininspiré et médiocre dans la production, contrairement à Stress de Justice, qui est parfaitement réalisé et satirique.

    Après c’est clair, beau bootleg, mais je me demande ou il a trouvé le passage italo disco, sur la seconde partie du track, plus low tempo et sympa il faut avouer

  6. ok les gars, sauf que le sample ce n’est pas du tout ça , c’est un disque anglais de musique au km des années 80, le sample arpéggio avec les 2/3 des synths et la partie low tempo de la fin font partie en plus du même morceau.
    ils ont juste samplés la même source, et entre hexstatic et flash je préfère quand même Mr flash.
    Je ne donnerais pas la source car le mystère fait partie du jeu, et quand on utilise des samples dans sa musique on ne donne pas les clefs aux mecs qui s’excitent d’une frite dans le cornet.
    Comme les mixes sampleur/samplé,c’est un pauvre étalage de savoir comme un mauvais flash info.
    D’ailleurs Hexstatic & Ninjatune n’ont jamais eus de cesse de sampler dans tous les sens.
    D’ou vôtre erreur au fond du bois.

    Je vous aime , Max

  7. Quelqu’un qui écrit : « Je ne donnerais pas la source car le mystère fait partie du jeu, et quand on utilise des samples dans sa musique on ne donne pas les clefs aux mecs qui s’excitent d’une frite dans le cornet. » pour enchaîner immédiatement sur : « Comme les mixes sampleur/samplé,c’est un pauvre étalage de savoir comme un mauvais flash info. », c’est comique, non ?

Laisser un commentaire