Daft Punk, samples et Télérama

Retour sur une interview des Daft Punk publiée sur Télérama.fr. Interview riche en informations et anecdotes, que je vous recommande bien évidemment !
Avec un passage assez intéressant sur les samples, isolé un peu plus bas :

daft-punk-ysl-650-430

On entend un peu partout cette belle histoire : au début de votre carrière, vous auriez samplé le guitariste de Chic, Nile Rodgers, que vous invitez aujourd’hui à jouer sur votre album. L’avez-vous effectivement samplé ?
T.B. : Non, jamais. Mais il nous inspire depuis longtemps. Il nous a même inspiré avant qu’on ne s’en rende compte ! Aujourd’hui, quand j’écoute notre titre Around The World, paru sur notre premier album, Homework, je me dis qu’on peut le relier à certains morceaux de Chic. Nile Rodgers est un des rares guitaristes à avoir inventé un son, la fameuse « cocotte » funk, depuis reprise et imitée par de nombreux musiciens. Sur nos disques précédents, nous avons souvent samplé d’autres artistes. Ce n’était pas une démarche systématique, puisque que nous jouions aussi nos propres parties musicales en sus d’échantillonner des sons piochés dans des vieux vinyles de funk, de disco ou de rock…

Au moment d’enregistrer Random Access Memories nous nous sommes posé la question : qu’est-ce qui nous plaisait tellement dans ces samples ? Des moments de vie extrêmement courts, de quelques secondes, mais pourtant incroyablement riches en émotions, recelant tant d’histoires humaines, porteurs d’une si grande mémoire. Il nous a semblé évident d’aller à la rencontre de tous ces musiciens, de ces ingénieurs du son, qui avaient contribué à écrire l’histoire de la pop dans les années 70 et 80. Les rencontrer, c’était aussi bien sûr découvrir leur matériel et leurs studios d’enregistrement…

Vous n’avez donc eu recours à aucun sample ?
T.B. : Il y en a deux sur la dernière chanson de l’album : un enregistrement de la Nasa et une boucle empruntée à un groupe de rock, Germs*. Autrement, tout est joué : guitares, batteries, basses, synthés… Pour les bruitages, nous avons travaillé avec des spécialistes du cinéma, des studios Warner. On s’est par exemple amusé à enregistrer une vingtaine de personnes dînant dans un restaurant, en plaçant un micro devant chaque fourchette…

G.-M. de H.C. : Lorsqu’on a recours à un interprète, il y a un niveau de jeu, de nuances, qui est infini par rapport à de la musique programmée. Ça marche pour la fourchette comme pour la guitare !

NB : Il s’agit du groupe The Sherbs et non pas « Germs »…

L’interview en intégralité est disponible ici.

Pitbull, back in time

Après « Men in black » (1997) de Will Smith et son sample de Patrice Rushen, voici la musique de MIB3 signée Pitbull : « back in time » (2012). Le sample provient d’un morceau de 1957 : « Love is strange » de Mickey & Sylvia.

Les extraits :

• « Back in time » de Pitbull (2012)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

• « Love is strange » de Mickey & Sylvia (1957)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Mickey & Sylvia était un duo de guitaristes et de chanteurs de rhythm & blues américain, composé de Mickey Baker et Sylvia Robinson, qui n’est autre que la co-fondatrice – à la fin de sa carrière de musicienne, fin 1970, du label Sugarhill Records (label de Sugarhill Gang et Grandmaster Flash, entre autres).

Merci pour vos messages !

Une année de samples : Top 5 2011

En 2011 le blog a fêté ses 5 ans. même si le milieu d’année a été très calme, l’activité a repris au cours de ces dernières semaines ! Merci à tous ceux qui ont contribué, de près ou de loin à samples.fr !

Mon top 5 des articles publiés en 2011 :

« Mangez moi » de Billy Ze Kick
« Hit’em up style » de Blu Cantrell
« Say yes » de Wax Tailor
« Gare du Nord » de Carte Blanche
« I think I like it » de Fake Blood

Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous !