Nouveau look pour un nouvel album, the Weeknd est de retour en cet automne 2016. Après une collaboration remarquée avec les Daft Punk sur « Starboy » (qui va tourner en boucle sur les radios du monde entier), le torontois The Weeknd a dévoilé « False alarm ».

Et qui dit article sur le blog, dit sample ! C’est la chanteuse éthiopienne Aster Aweke qui est samplée ici, à la toute fin du morceau de The Weeknd.

Les extraits :

• « False alarm » de The Weeknd (2016)

• « Y’shebellu » de Aster Aweke (1989)

Aster Aweke est donc une chanteuse éthiopienne très populaire dans son pays, qui a vécu aux Etats-Unis de 1981 à 2009. Influencée par d’autres chanteurs éthiopiens comme Bizunesh Bekele. Elle s’installe à Washington au milieu des années 80 et profite de l’engouement pour la « World music » pour se faire une place dans les festivals (comme le Printemps de Bourges en 1989).