En 1993, Beck un musicien new-yorkais inconnu sortait « Loser ». Quelques mois plus tard ce titre se classe dans les sommets des charts mondiaux, pour devenir un tube mondial !
« Loser » est construit sur un sample de batterie tiré de « I walk on gilded splinters » de Johnny Jenkins (qui est une reprise du morceau original de Dr John). L’explication plus bas. 😉

jenkinsmacoute

Le sample en trois étapes :

• L’intro de « I walk on gilded splinters » de Johnny Jenkins (1970)
[audio:http://www.samples.fr/blog/wp-content/uploads/2009/02/jenkinsintro.mp3]

• On isole la boucle entre la 4ème et la 6ème seconde …
[audio:http://www.samples.fr/blog/wp-content/uploads/2009/02/jenkinsloop.mp3]

• Pour obtenir : « Loser » de Beck (1993) !
[audio:http://www.samples.fr/blog/wp-content/uploads/2009/02/beckfin.mp3]

Comme quoi, le sampling n’est pas réservé au hiphop ou aux musiques électroniques … Ce sample a également été utilisé par Oasis sur leur titre « Go let it out« . 😉
Quelques mots sur Johnny Jenkins, guitariste de blues au style avant-gardiste, qui a influencé Jimi Hendrix et a lancé la carrière d’un certain … Otis Redding (ce dernier était même son chauffeur).

Rejoindre la conversation

12 commentaires

  1. Le sample de Christina Milian c’est « Spellbound » des Bar-Kays :

    Sinon, comme l’a dit Klow, sur l’album « Odelay » de Beck, y’a que des samples (parfois trois breaks de batterie différents sur un morceau).

  2. « Ah zut, je pensais que c’était la guitare au début de « Loser » qui était samplée… 🙁 »

    « Alors si je fais des thunes avec ce morceau j’fais avec
    Le public est con! Il verra pas que j’ai piqué le thème à Beck »

    Fisto (juste un looser) qui a « piqué le thème à beck » à piqué la guitare à django reinhardt ^^

    Tears : http://www.deezer.com/listen-3937044

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.