Jay-Z, Encore

16
60

La méga star du hiphop US, Shawn Carter (alias Jay-Z) a sorti en 2003 son black album, dans lequel figure le titre « Encore ».
Le sample de cuivre qui se balade tout au long du morceau est tiré d’un titre reggae de John Holt : « I will » (1972), l’original étant a mettre au crédit de Paul Mc Cartney et les Beatles (1968).

Les extraits :

• « Encore » de Jay-Z (2003)
[audio:http://www.samples.fr/blog/wp-content/uploads/2008/11/jayzencore.mp3]

• « I will » de John Holt (1972)
[audio:http://www.samples.fr/blog/wp-content/uploads/2008/11/holtiwill.mp3]

• « I Will » des Beatles (1968)
[audio:http://www.samples.fr/blog/wp-content/uploads/2008/11/beatlesiwill.mp3]

Pour plus d’infos sur cet artiste a découvrir ou redécouvrir, je vous invite à lire la chronique suivante, et faire un tour sur deezer pour écouter ses titres. 😉

A noter que John Holt est également l’auteur original de « The Tide is high » popularisé par Blondie.

Merci Antoine et reip333 😉

16 COMMENTS

  1. « I will » un titre des Beatles (Paul McCartney précisément) dans l’album « White Album »!

    C’est marrant d’ailleurs, parce que le Grey Album est un mélange du Black et du White, le hasard ferait bien les choses…!

  2. Je suis pas du tout, mais alors pas du tout hip hop. C’est un peu paradoxal, puisque c’est un genre très consommateur en samples, avec de grands moments (style Aznavour samplé par Dr. Dre). Mais rien n’y fait, j’accroche pas. Je suis trop vieux, trop club, trop gay, trop plus dans le coup.

    En jetant un coup d’oeil dans deezer, j’ai trouvé un curieux mash up Daft Punk-Brassens-Guitare-Chanson française, avec plein de références, signé « La Pompe Moderne ». Le titre est « Plus dur, meilleur, plus rapide, plus fort ». Vous voulez un dessin? Résultat assez bluffant.

    Le lien est ici (cliquer sur le signe « play » à coté du titre, on peut écouter en entier sans l’acheter) : http://www.deezer.com/track/the-tide-is-high-original-T1908503#music/result/all/pompe%20moderne

  3. reip333 : merci de ton commentaire, je cherchais cette info sans parvenir a la trouver ! (shame on me !) 😛 Je viens d’éditer.

    chassezac : Avec l’info de reip333 tu auras découvert une version reggae d’un morceau des Beatles, toujours bon à se mettre sous la dent ! 😉

  4. c’est ouf la chanson de daft punk reprise par « brassens » d’ailleurs y a diams et IAM qui sont repris aussi…

    comment ils ont fait pour imiter aussi bien la voix de Brassens ?

  5. La reprise de Daft Punk façon « Brassens Touch », je l’avais déjà évoqué ici => http://www.samples.fr/blog/index.php/2008/04/22/1237-reprises-decalees-au-menu-le-29-avril/ en avril 2008. Merci chassezac d’évoquer à nouveau cette perle d’humour . Le lien de l’époque allait vers http://www.clickonmylinks.fr/musique/musique-daft-punk-facon-brassens/ 😉

    Je serais curieux d’entendre « L’Auvergnat » de Brassens mixé à la Daft Punk ?!?!

  6. Je me disais bien aussi qu’une telle reprise ne serait pas passée inaperçue parmi les pros de ce blog! Bien vu, Dreambox. Ça va paraitre fou, mais le moment que je préfère, c’est le passage « être heureux, malheureux », genre Brassens qui recycle du Balavoine dans une reprise de Daft Punk. Je trouve ça tellement original que je suis même pas déprimé de reprendre le boulot tout à l’heure….

    Auvergnat vs Daft Punk? Pas mal, l’idée… Je téléphone de ce pas à Thomas et Guy-Manuel!

  7. « reip333 : merci de ton commentaire, je cherchais cette info sans parvenir a la trouver ! (shame on me !) 😛 Je viens d’éditer. »

    Etant fan des Beatles, je ne pouvais pas passé à coté d’une telle évidence! (surtout que je ne connaissais pas le morceau de John Holt!)

  8. Hello! Très bon article, je me permets d’y ajouter quelques infos funky, dans la mesure où tu parles dans le même post de Jay-Z et des Beatles. Un soir en regardant « Tracks » sur Arte, j’ai vu un reportage assez sympa, voici en gros ce qu’il disait :

    1968 : 4 garçons dans le vent appelés les Beatles sortent : « The white album »
    2004 : Jay-Z, figure de rap qu’on connaît tous, sort son album : « The black album »
    2005 : DJ Danger mouse, le producteur de Gnarls Barckley, sort « The grey album »

    Il s’agit d’un album bootleg, qui croise comme son nom l’indique les deux albums, en samplant des chansons des Beatles pour donner un aspect tout nouveau aux chansons de Jay-Z, un aspect pas vilain du tout. L’album, pour cause de droits d’auteur, se vend sous le manteau dans plusieurs quartiers de New-York, ce qui ne l’empêche pas de se vendre comme des petits pains.

    Dans la mesure où tu parles du morceau « Encore » de Jay-Z et des Beatles, je me suis dit que tu pouvais également parler de ce morceau, dont une vidéo a même été créée pour l’occasion :

    Je te recommande aussi « What more can I say » (pas de vidéo dispo), qui sample la magnifique « While my guitar gently wheeps » avec « What more can I say ».

    …mais n’espère pas trouver cet album sur Amazon! ;o)

  9. Ce qui est amusant, en plus de savoir que Encore utilise un sample des Beatles (merci pour l’article!), c’est que DJ Dange mouse, qui a produit l’immense Gnarls Barkley, a monté officieusment tout un album mashup qui croise des chansons de Jay-Z de son Black album avec des chansons samplées depuis le mythique White album des Beatles.

    Cet OVNI de Danger mouse s’appelle évidemment The grey album, vendu uniquement « sous le manteau » dans les rues de New York (à cause de problèmes de droits d’auteurs) et qui est trouvable heureusement sur le net, a connu un immense succès underground. Largement mérité, par ailleurs.

    A écouter en particulier pour le travail effectué (justement) sur le titre « Encore », et « What more can I say ». Attention, c’est vraiment du très lourd…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.