Pump up the volume de MARRS est un classique dance de la fin des années 80. Retour sur un des titres qui contient le plus de samples (non-crédités) et hommage à un de ses co-auteur, Steve Young, disparu en ce mois de juillet 2016.

Voici les samples dans (à peu près) l’ordre chronologique du morceau et dans leur contexte original :

Les samples vocaux :

« Pump up the volume, dance ! » samplé de « I know you got soul » (1987) par Eric B & Rakim :

« Brothers and sisters ! » samplé de « I don’t know what this world is coming to » (1972) par Soul Children

« You’re gonna get yours ! » samplé de « You’re gonna get yours » (1987) par Public Enemy

« Pump pump pump me up ! » samplé de « Pump me up » (1982) par Trouble Funk

« Rock the house » samplé de « Rock the house, you’ll never be » (1983) par Pressure drop

« Ah yeah ! » samplé de « Here we go (live at the funhouse) » (1985) par Run DMC (voir l’article dédié)

« yeah yeah » et « do it ! » samplé de « More peas » (1973) par Fred Wesley & the JB’s

« Put the needle to the record … » samplé de « Put the needle to the record again » (1987) par Criminal Element Orchestra

« Automatic … » inspiré de « Mean machine » (1971) par The Last Poets

Les samples instrumentaux (les breaks) :

• « Holy ghost » (1979) par The Bar-Kays

• « Jungle jazz » (1975) par Kool & the gang

• « The Jam » (1976) par Graham Central Station

Les samples divers :

• La trompette de « Funkin’ for Jamaica » (1980) par Tom Browne (que l’on retrouve découpé à partir de 1:08 dans « Pump up the volume »)

• « It’s just begun » (1985) par Jimmy Castor Bunch (la fin de « begun » que l’on retrouve scratché à 1:26 dans « Pump up the volume »)

• « Din daa daa » (1983) de George Kranz

• « Change the beat » (1982) par Fab 5 Freddy

Encore une fois, tout comme pour l’article sur le hiphop US qui sample la variété française, ce post est amené à être amendé avec les différentes trouvailles !