DJ Shadow confirme son 7ème album pour 2023

0
218

Après le prochain album solo de Thomas Bangalter, c’est au tour d’un autre vieux de la vieille de donner des nouvelles !

En effet, dans un long statement, DJ Shadow a confirmé qu’il travaille sur du nouveau matériel. Le tout devrait arriver cette année.

Le message de DJ Shadow

J’ai beaucoup de retard pour faire le point sur ce que j’ai fait, alors c’est parti.

J’ai commencé à travailler sur mon 7ème album solo le 1er janvier 2022. Comme d’habitude, je n’avais pas de notions ou d’objectifs préconçus, j’ai juste commencé par faire de la musique qui me faisait du bien ou qui satisfaisait de vagues objectifs dans mon esprit. À la mi-mars, certains thèmes ont commencé à prendre forme, et un ensemble lâche de « règles » personnelles a été décidé, ce qui m’a aidé à naviguer vers un corps de travail cohérent. Satisfait des progrès que j’avais accomplis en un laps de temps relativement court, j’ai ensuite cessé mes activités pendant un certain temps pour m’occuper d’autres choses afin de pouvoir revisiter la musique avec de nouvelles oreilles. C’est également à cette époque que j’ai partagé quelques morceaux bruts avec mon label, Mass Appeal, pour mesurer l’enthousiasme. J’ai repris le travail pendant la majeure partie du mois d’avril, mais j’ai ensuite commencé à consacrer mon énergie à la préparation des concerts européens de mai et juin. La tournée a été très agréable et, en juillet, j’étais prêt à me remettre à l’album. Le travail s’est poursuivi sans relâche jusqu’à un autre concert, cette fois aux États-Unis. Après quelques autres départs et arrêts, je me suis envolé pour Los Angeles et j’ai partagé encore plus de musique avec mes bienfaiteurs. Vers septembre, quelques chansons ont été finalisées et mixées, puis plusieurs autres en novembre et décembre. Ce n’est que maintenant, après environ un an (malgré des arrêts de travail prolongés), que je peux confirmer qu’un album sortira cette année.

A quoi ressemblera-t-il ? Eh bien, cela reste à définir. Voici ce que je sais :

Contrairement à mon dernier album (Our Pathetic Age), ce ne sera pas un double album, il sera d’une longueur relativement conventionnelle.
Pour l’instant, il y a moins de chanteurs invités que dans mes autres productions contemporaines. C’est un choix délibéré.
La musique reflète mes expériences récentes et l’évolution de mes processus de pensée, tant positifs que négatifs.
Le genre est ambigu.

Il y a une prémisse unificatrice, qui peut ou non être évidente pour l’auditeur, selon la mesure dans laquelle je choisis de l’amplifier.
Je suis souvent fasciné par les humeurs, ou les couleurs, qui dominent les albums que j’ai réalisés. Ces fréquences spirituelles sont impossibles à prévoir et instables à contrôler ; j’ai toujours pensé que les peintures se peignent elles-mêmes et qu’il faut apprendre à se soumettre au caractère unique de chaque effort artistique. Cela dit, j’entends à la fois de la joie et de l’angoisse dans ces chansons. Même si elles sont « de moi » et viennent de moi, j’ai essayé de m’en écarter le plus possible. Mon travail consiste à tenter, par le biais d’arrangements, de mélodies, de techniques de production et d’un million de petites décisions, d’éliminer le superflu et d’amplifier la résonance émotionnelle pour un impact maximal sur l’auditeur. Le succès ou l’échec dépend de nous, c’est-à-dire de l’opinion de vous (le lecteur) et de la mienne. Jusqu’à présent, je suis sincèrement heureux, et c’est tout ce que je peux demander. Il m’est impossible de quantifier la supériorité ou l’infériorité du résultat final par rapport à d’autres de mes œuvres à ce stade du processus.

En prenant un peu de recul pour fournir un contexte supplémentaire, je dirai simplement ceci : l’année dernière n’a pas été comme les autres dans ma vie. Je me trouve à de multiples carrefours, tant sur le plan personnel que professionnel. Des relations sur lesquelles j’avais compté pendant des années se sont effondrées ou sont en train de vaciller, tandis que d’autres se sont renforcées. Je trouve l’avenir, et mon rôle dans celui-ci, plus difficile à visualiser que jamais auparavant. La demande est-elle suffisante pour pouvoir repartir en tournée ? Y aura-t-il un intérêt pour ce que j’ai à offrir au monde sur le plan musical ? Après 32 ans de carrière professionnelle, je n’ai honnêtement aucune idée de ce que je représente pour qui… peut-être ne l’ai-je jamais fait. Pourtant, je continue, car à 50 ans, c’est tout ce que je sais maintenant.

Si l’album a de la valeur pour les gens, je le ressentirai et j’en serai reconnaissant. S’il n’en a pas, je le ressentirai aussi. Quand la poussière retombera, peut-être que l’obscurité se transformera en clarté et qu’un chemin sera révélé. Si c’est le cas, alors je prendrai ce chemin de mon plein gré et avec reconnaissance.

-DJ Shadow, 25 janvier 2023

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.