De son vrai nom Nayvadius DeMun Wilburn, Future truste le haut des classements mondiaux avec son titre « Mask Off » (2017). L’instru produite par Metro Boomin est basée sur un sample du morceau « Prison Song » (1976), présent sur le bande originale de l’hommage musical Selma.

• « Mask Off » de Future (2017)

• « Prison Song » de Tommy Butler feat. Carlton Williams (1976)

Selma : la vie de Martin Luther King

En 1976 se joue au Music Hall Theater de Detroit une comédie musicale sur la vie d’un des héros de l’Amérique : Martin Luther King. « Prison Song », avec sa boucle entêtante marque la fin de la comédie musicale. Dès sont plus jeune âge, Tommy Butler accompagne Duke Ellington lors de ses venues à Detroit comme l’affirme nos amis du Mellotron. Marqué par le discours « I have been to the mountaintop » de Martin Luther King, Tommy Butler commence en 1972 l’écriture de l’oeuvre musicale « Selma ».

Un peu d’histoire ?

Selma est une ville de l’Alabama devenue tristement célèbre en 1965. Au milieu des années 60, l’inscription sur les listes électorales est très difficile (voire impossible) pour les afro-américains dans les états du sud. Le 26 février 1965, dans le cadre de manifestations pacifiques contre les difficultés d’inscription sur les listes électorales, le militant Jimmie Lee Jackson est abattu par un policier. Suite à cet événement, une marche est lancée entre Selma et Montgomery (Alabama).

Amelia Boynton Robinson à l’origine de la marche reçoit alors le soutien de personnalités, dont Martin Luther King. Mais le 7 mars, lors de la première marche, les militants sont attaqués par la police locale. Cette triste journée sera nommée le « Bloody Sunday » et l’image d’Amelia Boynton Robinson à terre fera le tour du monde.

Le 9 mars 1965, une deuxième marche qualifiée de Turnaround Tuesday voit le jour. 3 pasteurs blancs Unitariens avaient répondu à l’appel de Martin Luther King. Ils furent attaqués à Selma par des membres du Ku Klux Klan. L’un deux, James Reeb, décèdera quelques jours plus tard.

A noter que l’itinéraire est désormais matérialisé en tant que Selma to Montgomery National Historic Trail, et suit la U.S. Route 80 entre Selma et Montgomery. Un film a également été tourné et raconte ces événements tragiques : Selma (2015), réalisé par Ava DuVernay.