Drake s’en sort dans son procès pour « Pound Cake »

0
210

Une décision pour le moins surprenante… Merci les avocats !

La Cour d’appel a affirmé aujourd’hui que l’utilisation par Drake du morceau de 1982 de « Jimmy Smith Rap » dans sa chanson « Pound Cake/Paris Morton Music 2 » était une utilisation équitable de l’œuvre protégée par le droit d’auteur.

Cette décision est inhabituelle, non seulement parce que les décisions en matière d’usage loyal sont rares dans les affaires d’écriture de chansons, mais aussi parce qu’à cette époque, les tribunaux favorisent largement les plaignants dans des affaires comme « Blurred Lines » de Robin Thicke et Pharrell et « Dark Horse » de Katy Perry.

L’ordre est très détaillé dans l’examen du passage en question, qui met en scène Drake et Jay-Z en train de rapper. S’appuyant sur un élément d’utilisation équitable, on peut y lire : « Une œuvre est transformatrice lorsqu’elle « utilise le matériel protégé par le droit d’auteur lui-même dans un but précis, ou lui confère un caractère différent de celui pour lequel elle a été créée ».

C’est ce que fait le « Pound Cake ». Le message du « Jimmy Smith Rap » est celui de la suprématie du jazz sur les autres types de musique, qui – contrairement au jazz – ne durera pas. D’un autre côté, « Pound Cake » envoie un message contraire : ce n’est pas le jazz qui règne en maître, mais plutôt toute la « vraie musique », quel que soit le genre.

Au-delà du texte des paroles elles-mêmes, « Pound Cake » situe son échantillonnage d’environ trente-cinq secondes de « Jimmy Smith Rap » au début d’une chanson hip-hop d’environ sept minutes dans laquelle Drake et Shawn Carter, professionnellement connu sous le nom de Jay-Z, rappent sur la grandeur et l’authenticité de leur travail.

En modifiant à la fois le « Jimmy Smith Rap » et le reste des paroles du rap, « Pound Cake » souligne que ce n’est pas le genre mais l’authenticité de la musique qui compte. Ainsi, « Pound Cake » critique l’élitisme jazz que le « Jimmy Smith Rap » épouse. Ce faisant, il utilise l’œuvre protégée par le droit d’auteur dans « un but, ou lui donne un caractère différent de celui pour lequel elle a été créée » ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.