Retour en 1998. La France est championne du monde de football, Jacques Chirac poursuit son deuxième mandat, NTM et IAM se partagent les lauriers du rap français.

Retour en arrière

Sully Sefil et son compère Busta Flex embarquent dans le bus de la tournée de NTM dont ils font les premières parties. L’amitié entre les 4 protagonistes Kool Shen, Joey Starr, Busta Flex et Sully naît. Dans le bus qui tourne dans la France entière, Sully commence à distribuer des fringues de sa marque Royal Wear et – sans conviction – fait écouter une instru qu’il a composé à Kool Shen. Cette instru sample Frédéric Chopin, compositeur et pianiste virtuose d’origine franco-polonaise.

chopin

• “Préludes op.28 N.4” de Frédéric Chopin (1835 – 1839)

Frédéric Chopin a composé ses Préludes entre 1835 et 1839, dont une partie sur l’île de Majorque, où il avait passé l’hiver en compagnie de George Sand et de ses enfants. A noter que d’autres Préludes ont inspirés des artistes contemporains, comme Serge Gainsbourg (et son titre « Jane B ») ainsi que Barry Manilow et son fameux « Could it be magic », qui reprend le Prélude N. 20.

• “That’s my people” du Suprême NTM (1999)

NTM et son producteur Sully Sefil en feront le tube que l’on connaît : “That’s my People” (1999). Certainement l’un des morceaux les plus incontournable du rap français, il fait parti des grands succès de NTM, au même titre que “Ma Benz”, “Laisse pas trainer ton fils” et j’en passe.

Chopin + Redman + Keith Murray

Mais la boucle de piano de Chopin seule ne fait pas tout : deux autres samples viennent compléter le morceau, et non des moindres. La voix scratchée de Method Man (star du Wu-Tang Clan) balance des “That’s my people” tel un métronome. Ce sample est repris de “What the Blood Clot” sorti 5 ans plus tôt, en 1994.

tical

• “What the Blood Clot” de Method Man (1994)

La voix d’un autre gros nom du hiphop US des années 90 vient compléter le tout. Keith Murray, membre du Def Squad avec Erick Sermon et un certain … Redman, comparse de Method Man. Sorti en 1996, “Intro” de Keith Murray vient boucler la boucle avec le troisième élément fort du titre de NTM : le sample scratché “I make music for my people”.

enigma

• “Intro” de Keith Murray (1996)

 

Et la suite dans tout ça ?

Plus de 15 ans après le succès de “That’s my people”, beaucoup de mouvements ont bousculé la planète NTM. De séparations à reformation, de carrières solo à clash, NTM n’a jamais vraiment su retrouver ses heures de gloire.
C’était sans compter sur Joey Starr, qui lors d’une interview accordé à Mouloud Achour a annoncé à demi mot que NTM pourrait – pourquoi pas – préparer un nouvel album.
Sully Sefil quand à lui lassé par le monde du hiphop et ses guerres intestines a pris du recul durant toutes ses années. Son passage au concert Urban Peace de 2002 signera la fin d’un cycle. Sa marque Royal Wear disparaitra même des radars. Sully Sefil prend du temps pour se reconstruire, le plus loin possible de l’agitation d’un rap français qui l’écoeure. Il lancera sa marque de vêtements Rock The Street, un joli pied de nez à un univers hiphop qu’il souhaite laisser derrière lui.

Pour plus de détails sur la carrière de Sully Sefil, et son parcours, je vous conseille cet excellent article.