Double You, Please don't go

11
400

1992 restera l’année de Double You, avec le succès de « Please don’t go » qui résonne encore dans toutes les oreilles.
Cette chanson est une reprise à la sauce dance d’une ballade signée KC & The Sunshine Band sortie en 1979.

kc & the sunshine band

Les extraits :

• « Please don’t go » de Double You (1992)
[audio:http://www.samples.fr/blog/wp-content/uploads/2009/03/doubleyoup.mp3]

• « Please don’t go » de KC & The Sunshine band (1979)
[audio:http://www.samples.fr/blog/wp-content/uploads/2009/03/kcplease.mp3]

« Please don’t go » de KC & The Sunshine band est la première balade du groupe, habitué aux morceaux plus dansants tels que « Shake your booty« , « That’s the way (I like it)« , « Get down tonight » et j’en passe … 🙂

Véritable machine à tubes funky, la musique de KC & The Sunshine band reste une valeur sûre, appréciée par toutes les générations. Inutile de vous dire qu’elle a été reprise ou samplée de très nombreuses fois !

11 COMMENTS

  1. Je trouve cette reprise tout a fait nul avec des sons dance des années 90 vraiment horribles (je fais reference au synthé).C est d ailleurs une epoque ou certains sons m ont vraiment stressé….
    Je n aime pas du tout il vaut mieux s attarder sur l originale.

  2. Un groupe de ces années qui jongler avec des sons interressants etait 2Unlimited avec le titre magic friend qui etait bien foutu.
    D ailleurs je crois que cela a inspiré pas mal de Dj.

    Je me demande même si les Daft punk n auront pas utilisés le son de la video

    A partir de 0:11 jusque 0:20 (tres ralenti)cela me fait penser a la boucle que l on peut retrouver dans le morceau Da Funk.

  3. Bonjour, j’ai laissé le même message sur le forum : je cherche le nom d’une chanson qui est utilisée comme musique de fond dans une bande-anonce de canal + sport. Je la connais mais impossible de mettre la main sur le titre.

    J’ai trouvé un enregistrement de la bande-anonce (d’une qualité vraiment mauvaise) :

    http://www.partage-facile.com/158863-Liga.mp3.html

    Quelqu’un peut m’aider please ?

  4. Puisqu’on en est aux amours immorales entre la dance et KC and the Sunshine Band, on va en profiter pour signaler le sample (enfin, à ce niveau-là c’est du copier/coller) de « Get down tonight » dans le totalement oublié « Bamboogie » signé Bamboo, qu’on retrouve dans la B.O. du film Flubber (1997/98) et encore plus proche de nous, mes chouchous de Scooter qui, après avoir connu une phase créatrice sans précédent lors de leur première période (allez, 1994-1997 à la louche) se sont spécialisés un temps dans la technoïsation de gros sample qui tache (je pourrais vous faire tout un chapitre sur le sujet à l’occasion tiens – jetez une oreille sur « Behind the Cow », par exemple, et comptez les samples grillés). Bref, en 2004 sortait le single « Shake that », là encore pompé sur KC, cette fois « Shake your booty »…

  5. Oui en rapport à ce que dit Tony, c’est justement le gros succès de la reprise de « Ride Like The Wind » par East-Side Beat qui trustait les places de N°1 dans les clubs qui a généré « Please Don’t Go » de Double You (son initiale, son nom est William Naraine), dont on peut dire que musicalement c’est un clone.

    Il y a d’ailleurs eu un bon paquet de reprises en 1992 utilisant les mêmes sons que « Ride Like The Wind », c’est vrai que c’était pas très intéressant : « Baker Street » de G.Rafferty par Undercover, « All Right » aussi de C.Cross par V.I.P, « I won’t Let You Down » de Ph.D. Par Jackie Moore puis 2 Boys, c’est vrai que c’était un des débuts de l’ère des reprises dance avec le son à la mode tel qu’on le connaît avec une fréquence industrielle aujourd’hui. Heureusement qu’il y avait en même temps des choses bien plus créatives.

    Pour revenir à Double You, en fait « Please Don’t Go » (dont je n’aime que le US-Rave Mix, énormissime, rien à voir avec le mix d’origine) n’est pas sa seule reprise de KC & The Sunshine Band : il a aussi adapté « That’s The Way », mais en ne conservant que le refrain.

    Evidemment, il a d’autres reprises et adaptations à son palmarès :

    par exemple « We All Need Love » de Domenic Troiano (1979)

    (version W : http://www.youtube.com/watch?v=3NL_VNhEs10)

    Plus connus, » Heart Of Glass » de Blondie, « Rebel Rebel » de Bowie, « With Or Without You » de U2 ou encore « Don’t Go » de Yazoo adapté dans la version single de « Run To Me ».

    Double You est une production de l’italien Roberto Zanetti alias Robyx, qui avait monté le groupe Savage dans les 80’s. Un autre groupe 80’s où il figurait était Taxi, avec son pote Zucchero. Les deux ont d’ailleurs souvent travaillé ensemble, Robyx est crédité par exemple sur le tube « Baïla Morena ».

    Dans le domaine de la dance, Robyx a aussi produit Ice MC et Alexia, il y a d’ailleurs souvent eu des collaborations entre les divers interprètes qu’il produisait.

    Sinon, le projet Double You est toujours actif et de nouveaux titres sortent encore, même si le succès ne semble pas aller au delà du seul Brésil.

    @ Giant Panda : en fait, tu serais surpris du nombre réel d’ « emprunts » réalisés par Scooter, c’est effarant, il existe très peu de choses de ce groupe qui ne soit pas une reprise ou une adaptation ou ne comporte pas de samples, même à leurs débuts.

  6. @Moratto : No disrespect, mais ma connaissance relativement exhaustive de Scooter et de la musique en règle générale me permet d’avancer sans trop de risque que disons les deux premiers albums et demi de Scooter étaient encore des compositions originales – dues pour la plupart au génie Ferris Bueller (on peut supposer qu’il s’agit là d’un pseudo), parti ensuite faire du boum boum dans son coin, ouvrant la voie à la foire aux samples et/ou aux reprises, la plupart d’une affligeante faiblesse (à quelques exceptions près : par exemple, j’ai honte mais j’adore leur « Suavemente »). Etonné, non. Déçu, oui. Surtout depuis qu’ils se sont récemment mis au jumpstyle… Là je ne peux plus les défendre.

    Après, je peux me tromper dans mes assertions et je ne demande qu’à ce qu’on me donne tort, j’aime être surpris dans mes certitudes. Challenge ?

  7. Alors voici ce que j’ai noté correspondant aux années 94 à 97 de Scooter, et c’est vrai qu’à la relecture, il y en a un peu moins que ce que je pensais, sorry. C’est vrai que depuis, il yen a largement plus. Je précise toutefois au passage que ce n’est pas exhaustif et que j’apprécie vraiment également les débuts du projet, surtout certains titres sur le 1er et le 3eme album.

    Premier single en 1994 :

    Vallée De Larmes : Reprise de René & Gaston (aka Chocolate Puma ou The Good Men)

    Extraits de l’album AND THE BEAT GOES ON (1995)

    Hyper Hyper (1994): plagiat dans le concept de Annihilating Rhythm (1993) de Ultra-Sonic (MC en live, mots « Hyper Hyper », d’autres phrases reprises telles quelles…). Principe de l’énumération de DJ basé sur l’énumération de villes dans It’s Grim Up North (1988) de The Jams (aka The KLF)

    Extraits de l’album OUR HAPPY HARDCORE (1996)

    Back In The UK / In Ireland (1995) : Adaptation de Ron Goodwin – Murder She Said (1961) – thème de la série TV Miss Marple

    Hysteria (1996) : Adaptation de There(s No Reason to Be Disturbed (1992) de Hysteria

    Last Minute (1996) : Adaptation de la chanson traditionnelle juive Havah Nagilah (1905) (créditée à Abraham Zwi ) , popularisée chez nous par Rika Zaraï

    Rebel Yell (1996) : Reprise de Billy Idol (1983)

    Extraits de l’album WICKED (1996)

    I’m Raving (1996) : reprise de Raving I’m Raving (1992) de Shut Up & Dance. Ce titre était lui même adapté de Walking in Memphis (1991) de Marc Cohn . Scooter a aussi ajouté le sample de cornemuse issu de l’hymne celtique Scotland The Braves, hymne officieux de l’Ecosse.

    Extraits de l’album AGE OF LOVE (1997)

    Forever (Keep Me Runnin’) (1997) : sample vocal de Runnin’ (1993) de Bass Bumpers

    Return of The Future (1997) : samples issus de Discohopping (1997) de Klubbheads

    She Said (1997) : sample (le riff de guitare) issu de Son Of Shaft (1972) de The Bar-Kays

    The Age Of Love (1997) : la mélodie principale est celle du thème de Terminator II (1991) par Brad Fiedel

    Extraits de l’album ROUGH AND TOUGH AND DANGEROUS – THE SINGLES 94/98 (1997)

    No Fate (1997) : reprise de No Fate (1991) de Zyon

    Voila pour Scooter !

  8. Waouh, alors là je suis impressionné, surtout pour Back in the UK qui est mon morceau préféré de Scooter, là chapeau pour le sample… C’est vraiment la plus belle découverte. Pour le reste un peu de précisions/mauvaise foi s’impose.

    Hyper Hyper : plagiat, oui et non. Je dirais plutôt hommage – du moins pour la partie KLF, vu que le groupe est très fan et multiplie les références au groupe tout au long de sa carrière. Les deux exemples les plus notables étant sur « Logical Song » (tiens une reprise de Supertramp), on entend HP Baxter crier « The K, the L, the F-ology » et sur le fameux « Behind the Cow » évoqué plus haut, c’est carrément un sample ultra-grillé de « What time is love » des mêmes KLF (couplé avec un autre sample bien grillé aussi : l’intro de Don’t fear the reaper de Blue Öyster Cult).

    Last Minute : oui, en effet, air juif traditionnel, il m’était complètement sorti de la tête çui là. Pour info, un grand classique du happy hardcore de l’époque. Un autre groupe l’avait repris à peu près au même moment.

    Rebel Yell : la première d’une longue série de reprises, mais là bon, ils se cachaient pas. Et puis à l’époque ils faisaient encore des efforts sur les reprises (on pense notamment au « All I Wanna Do » de Sheryl Crow particulièrement bâclé sur… Mind the gap, je crois). Le « Stripped » de Depeche Mode était pas terrible non plus, d’ailleurs…

    I’m raving : en effet, j’ai entendu l’originale y’a pas si longtemps que ça. J’avoue ne pas la connaître. Par contre pour le Scotland The Braves par contre, là c’était évident. C’est aussi pour ça que je parle des « deux premiers album et demi ».

    Enfin pour le reste je suis tout à fait d’accord avec toi, mais comme je dis plus haut : « deux albums et demi » ^^. Ca se relâche déjà à l’époque… Et après n’en parlons pas. Snif !

    En tout cas bravo, une fois de plus je suis super impressionné et j’apprends des choses. Et j’aime apprendre des choses. Merci.

  9. De rien ! C’est vrai que les références à KLF ont été nombreuses, mais je crois qu’à leurs débuts, la principale référence de Scooter a été Ultra-Sonic, je te conseille d’écouter leurs titres enregistrés et commercialisés en 92, 93, 94, on y retrouve tous les codes et schémas classiques des débuts de Scooter, c’est assez impressionnant.

    Je pense que Scooter a tenté (et réussi) d’adapter leur style au marché allemand, mais il n’y a visiblement pas eu de conflit entre les deux groupes dans le sens où le succès de Scooter a permis à Ultra-Sonic d’obtenir un contrat de distribution en Allemagne sur le label de Scooter de l’époque (Club Tools), et qu’il y a eu en 95 un échange de remixes entre les deux groupes. Ultra-Sonic avait aussi comme spécificité d’être (principalement) un véritable Live Act dès le départ.

    Fin du HS, vu qu’on s’est un peu éloignés de « Please Don’t Go » lol.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.