« Je danse le Mia », c’est certainement le titre le plus connu du grand public lorsqu’on parle d’IAM. Mais saviez-vous qu’un passage scratché est samplé d’un classique du cinéma marseillais ?

« En français on dit guincho »

Je ne vais pas vous faire l’affront de parler du sample principal de « Je danse le Mia », boucle empruntée à George Benson et son « Give me the night ». Ni même sur la version album et sa boucle de basse reprise de « Girl you need a change of mind » d’Eddie Kendricks… Donc non, je parle bien du scratch situé en fin de morceau, où on entend une voix prononcer « En français on dit guincho ».

marius

• IAM – Je danse le Mia (1993)


• La trilogie de Marcel Pagnol : Marius Acte 1 – La leçon de bistrot

A noter que ce passage ne figure pas dans le film Marius sorti en 1931… Voilà pourquoi il était impossible de le retrouver ! En effet, cet extrait figure seulement sur la version racontée (audio) du film, sorti sur vinyle. Avoir les yeux guincho c’est de l’argo marseillais pour dire les yeux qui louchent !

IAM et les samples

A l’image des Daft Punk, on (re)découvre toujours des nouveaux samples avec IAM. On retiendra notamment cette interview de Imhotep qui parle des samples de l’école du micro d’argent et cette révélation sur l’origine pour le moins improbable de tous les samples du morceau. C’est ainsi qu’on prend la mesure du travail de recherches des samples ! Ainsi que le goût pour Kheops (monsieur scratch du groupe) pour les films  racontés en disque. Une exclu donc, pour ce sample qui n’était – à l’heure où j’écris ces lignes – référencé nulle part !

La trilogie marseillaise

Marius, Fanny, César. Ce sont donc les 3 parties de ce que l’on appelle la trilogie marseillaise. A l’origine pièces de théâtre de Marcel Pagnol, elles sont devenues des films à succès (maintes fois réinterprétés). Véritable hymne à la ville de Marseille, ces pièces abordent des valeurs universelles et intemporelles telles que l’amour, l’amitié, la relation père-fils… Des classiques indémodables à consommer sans modération !

Merci à Olivier sur Facebook et Florent pour les précisions !