Isaac Hayes : samples, scientologie et South Park

2
122

Le Black Moses, alias Isaac Hayes, est à l’origine d’un hymne du cinéma noir américain avec le cultissime « Theme from Shaft« .

Ce n’est pas ce titre qui nous intéresse ici (même si ce morceau a été samplé plus de 60 fois et récompensé d’un Grammy Award), mais « Ike’s Rap II » sorti en 1971 sur l’album Black Moses. Concept album qui retrace l’histoire du mariage d’Hayes, Black Moses et « Ike’s Rap II » abordent l’échec d’une relation.

Considéré comme le travail le plus personnel d’Isaac Hayes, Black Moses (nommé ainsi par le pouvoir quasi-mystique qu’il avait sur son public) représente une source de samples pour toutes les générations qui ont suivi, de Ghostface Killah à Motorbass, en passant par Portishead…

Le vinyle de Black Moses montre Isaac Hayes les bras en croix une fois déplié

• « Ike’s Rap II » d’Isaac Hayes (1971)

Les « Ike’s Rap » ont comme point commun d’être des morceaux « parlés » dans lesquels Isaac Hayes raconte une histoire. Volontairement minimalistes d’un point de vue instrumental, on retrouve sur Black Moses « Ike’s Rap III » et « Ike’s Rap IV ».

A tout seigneur tout honneur

The Wild Bunch (devenu plus tard Massive Attack) n’a jamais caché l’influence de Isaac Hayes sur ses productions. Les titres « One Love » et « Lately » de l’album Blue Lines (1991) en sont les preuves, puisqu’ils samplent respectivement « Ike’s Mood I » et « Joy » du Black Moses.

Pourquoi parler de tout ça ? La présence d’un certain Geoff Barrow, présent comme technicien du son lors de l’enregistrement de l’album Blue Lines de Massive Attack. Ce dernier travaillait parallèlement sur un projet personnel nommé … Portishead.

Selon RJ Wheaton, auteur du livre « Dummy« , Geoff Barrow aurait joué une démo d’une chanson, avec le sample de « Ike’s Rap II » d’Isaac hayes lors d’une fête de fin d’année à l’équipe de management de Massive Attack et de Tricky. Ce dernier aurait reniflé le bon coup, et en aurait profité pour enregistrer sa propre version.

• « Glory Box » de Portishead (1995)

Et pourtant…

Dans une interview, Tricky (contributeur de Massive Attack) affirme que Portishead aurait sorti leur « Glory Box » bien rapidement, après avoir entendu « Hell is Around the Corner » de Tricky.

« Je suis peut-être paranoïaque, mais dès qu’ils ont entendu mon titre en studio, ils ont sorti Portishead super rapidement. » – Tricky

• »Hell is Around the Corner » de Tricky (1995)

Qui de Tricky ou Portishead a eu l’idée du sample en premier ? Mystère ! On remarquera tout de même que Portishead s’est toujours montré très discret sur les similitudes entre les deux morceaux. Wheaton parle également d’un « incident » lors des Mercury Prize (alternative des Brit Awards) de 1995 où les deux albums étaient nommés.  C’est d’ailleurs Portishead qui a remporté le prix.

Difficile de savoir qui a raison dans cette histoire ! Le caractère très provocateur de Tricky pourrait cependant jouer contre lui, comme on peut le lire dans cet excellent article du journal belge Le Soir.

1995 : la scientologie

L’année de sortie des titres « Glory Box » et « Hell is Around the Corner » marque également l’entrée d’Isaac Hayes dans l’église de scientologie. Son engagement s’intensifie à la fin des années 90 avec le The Isaac Hayes and Friends Radio Show et son apparition dans le film scientologue « Orientation« . Il enregistre en 2001 avec Doug E. Fresh (un autre scientologue) l’albumThe Joy Of Creating – The Golden Era Musicians And Friends Play L. Ron Hubbard.

Il devient en 1997 la voix de Chef dans South Park, qu’il quitta en 2006 suite aux nombreuses satires du dessin animé sur l’église de scientologie.

 

C’est dans les vieux pots…

20 ans après le conflit entre Tricky et Portishead, une autre artiste s’est emparé de ce sample si spécial. La jeune canadienne de 19 ans, Alessia Cara, adoubée par les grands noms de l’industrie a fait appel à deux « hitmakers » pour son « Here », succès pop de l’année 2015.

• « Here » de Alessia Cara (2015)

« Le sample a été la dernière chose que l’on a ajouté« , a précisé Alessia Cara. 2 ans après avoir écrit la chanson et encore à l’état de démo, elle est allé en studio avec les producteurs Pop et Oak (qui ont produit des titres pour Rihanna, Busta Rhymes, Alicia Key, Usher, Ariana Grande et j’en passe). Après écoute Pop a eu l’idée d’y intégrer des samples de « Ike’s Rap II ».

Il a donc pris une boucle de 4 secondes, Alessia a chanté par dessus, et la magie est apparue.

« je ne sais pas comment ils ont eu l’idée d’intégrer un sample d’Isaac Hayes sur le morceau… J’imagine que c’est pour ça qu’ils sont producteurs et pas moi ! » – Alessia Cara

Isaac Hayes disparait en 2008 après avoir été introduit au Rock n Roll Hall of Fame en 2002. Il restera l’une des voix les plus emblématiques de la musique Soul américaine.

Source

2 COMMENTS

  1. Sans doute l’un de mes sample préférer. Que ce soit chez portishead ou chez tricky. Je crois que cette guerre de « qui l’a sorti avant qui » où « qui l’a piqué a qui est inintéressant » (a mon goùt). ce que je trouve magique c’est de voir ce qui a été fait avec ce sample qui est a mon sens différent d’un titre a l’autre.

  2. […] L’été et les vacances arrivent bientôt à leur fin, mais il est encore temps de se plonger dans un bon bouquin pour la plage ou pendant vos trajets ! Ecrite par David Desvérité, Isaac Hayes, l’esprit soul, est la première biographie en français dédiée au Black Moses. Je vous avais parlé de sa vie et de son oeuvre il y a quelques mois sur le blog. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.