Kendrick Lamar accusé de plagiat sur LOYALTY.

0
87

En attendant l’ouvrage par l’excellent Nicolas Rogès, Kendrick Lamar fait l’actualité en cette rentrée 2020 pour une affaire de plagiat.

Pour la petite histoire

La plainte a été déposée le vendredi 21 août devant un tribunal fédéral de Californie par le producteur Terrance Hayes. Hayes prétend que la production de « LOYALTY. » provient de son propre morceau de 2011 intitulé « Loyalty. » Les autres accusés cités dans le procès sont le producteur Terrace Martin, le collaborateur de To Pimp a Butterfly, Josef Leimberg, et Top Dawg Entertainment.

Selon la plainte, Hayes et Martin partageaient un collaborateur commun à Leimberg. Hayes affirme qu’il a écrit sa propre chanson intitulée « Loyalty » en 2011 et que, la même année, il a enregistré le morceau avec Leimberg, et a conservé la session du projet sur l’ordinateur de Leimberg.

Procès à venir

Le procès allègue que Martin a eu accès à deux des titres de Hayes – l’original « Loyalty » de 2011 et un remix produit en 2016 – par l’ordinateur de Leimberg, et que le titre DAMN. de Kendrick Lamar « a copié l’intégralité de la composition, y compris le titre, la mélodie, l’harmonie et le rythme » de l’œuvre de Hayes. La plainte allègue également que Martin a pris la piste de Hayes et « l’a ralentie à l’aide d’un synthétiseur et l’a combinée avec un autre échantillon pour dissimuler la copie » sur « LOYALTY ».

Hayes cherche à obtenir tous les bénéfices de la « LOYALTY » de Kendrick, en plus de l’équivalent de « toutes les pertes du demandeur » qui sont survenues à la suite de l’infraction et de « tout autre avantage monétaire obtenu par les défendeurs grâce à leur infraction, la somme exacte devant être prouvée au moment du procès », en plus des frais de justice.

Via Pitchfork

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.