C’est l’auteur d’un des breakbeats les plus samplés de l’histoire (à plus de 1300 reprises) : Clyde Stubblefield alias The Funky Drummer, nous a quitté.

Pour rappel, le funky drummer breakbeat c’est celui là :

Batteur attitré de James Brown

Clyde Stubblefield a contribué à de nombreux morceaux de James brown : « Cold Sweat« , « There Was a Time« , « I Got The Feelin’« , « Say It Loud – I’m Black and I’m Proud« , « Ain’t It Funky Now« , « Mother Popcorn« , « Get Up, Get Into It, Get Involved » et tout l’album Sex Machine.

Enregistré en 1969, « Funky Drummer » de James Brown met en avant le talent de son batteur Clyde Stubblefield. Sa technique et son « groove » en font une signature qui aura eu une influence immense sur un genre musical qui provient tout droit de la lignée du funk : le hiphop.

Samplé plus de 1300 fois

En effet, ce sont plus de 1300 morceaux qui ont samplé ce breakbeat, parmi lesquels des titres cultes :

Mais également dans le musique pop :

  • George Michael – Freedom! 90
  • Ed Sheeran – Shirtsleeves
  • Sinead O’Conor – I Am Streched On Your Grave
  • Madonna – Justify my Love

Le nom de Clyde Stubblefield n’apparait sur aucun des disques qui ont samplés Funky Drummer. C’est certainement une des anecdotes les plus injustes de la musique, puisque le batteur n’a pas touché le moindre dollar pour ce breakbeat devenu culte, comme le raconte cette vidéo qui résume l’histoire de Clyde Stubblefield. Seule sa séance de studio lui a été payé, mais aucun de la centaine d’artistes qui ont utilisé ce sample sans autorisation ne lui a versé le moindre dollar de droit d’auteur.

Clyde Stubblefield nous a donc quitté à 73 ans en ce mois de février 2017. Il restera comme un des batteurs les plus influents de l’histoire de la musique pop et hiphop, malgré le fait que son nom soit inconnu du grand public. RIP.

Via