Il y a quelques jours, la chanteuse Hannah Grace a sorti sa reprise de « Praise You », le tube de Fatboy Slim de la fin des années 90. L’occasion de revenir sur la genèse de ce titre, et ses nombreux samples.

Ce titre est devenu culte avec les années, notamment avec le clip dans lequel une troupe de danse (imaginaire) nous montre ses plus beaux talents. Réalisé par le génial Spike Jonze (je vous laisse aller voir le CV du monsieur, qui est d’ailleurs le leader du groupe dans le clip). Le clip est tourné devant un cinéma de Westwood, à Los Angeles, sans autorisation et au milieu de la foule. Il aurait coûté – seulement – 800$ à produire ..!

Le titre lui, est construit sur un vocal emprunté à la chanteuse Camille Yarbrough. Classé en tête des charts anglais et américains au début de l’année 1999, « Praise You » est devenu un classique de cette époque.

• « Praise You » de Hannah Grace (2017)

• « Praise You » de Fatboy Slim (1998)

Simple et efficace, un titre qui sent bon le printemps et la douceur, avec une version plus actuelle que celle de la fin des années 90. Le morceau commence à être diffusé un peu partout et on peut prédire un succès dans la même veine que le morceau de Fatboy Slim. Morceau qui doit son succès à un assemblage de samples venus de tous horizons.

Une voix nommée Camille Yarbrough

• « Take Yo’ Praise » de Camille Yarbrough (1975)

Des samples en pagaille

Comme Norman Cook (alias Fatboy Slim) en a l’habitude, ce « Praise You » regorge de samples en tout genre. Du rock, en passant par de la musique de série ou de dessins animés, les choix de sampling de l’anglais ont toujours eu cette réputation d’être au sommet de l’éclectisme. Ces samples sont cependant plus discrets, et il faut tendre l’oreille pour arriver à les retrouver dans le morceau original. Voilà pourquoi certains d’entre eux ne sont pas crédités, puisque difficilement reconnaissable.

C’était sans compter sur la communauté des diggers du monde entier qui ont découvert au fil des années les pièces manquantes de ce puzzle musical.

• Le piano de « Balance & Rehearsal » de Hoyt Axton and James B. Lansing Sound Inc. (1973)

C’est un sample qui me semble avoir été découvert il y a peu, et je dois reconnaître qu’il est assez inattendu ! Ces quelques notes de piano jouées pendant une répétition, avec Hoyt Axton and James B. Lansing, accompagnent le morceau tout du long. Quelques notes courtes, mais terriblement entêtantes, qui font l’âme du morceau. Quand aux deux musiciens, Hoyt Axton est un chanteur et compositeur folk américain. A la fois guitariste et acteur, il est à l’origine de titre comme « Joy to the World« , « The Pusher » ou « No No Song« .

• « Fat Albert » de Ed Fournier et Ricky Sheldon (1973)

Ici Norman Cook pioche dans la culture populaire de son enfance, en empruntant un morceau du générique de Fat Albert And The Cosby Kids (T’as le bonjour d’Albert en français). Le sample est également assez discret et il apparaît à 2:28 sur le morceau de Fatboy Slim. Cette émission de télévision américaine crée et produite par Bill Cosby a été diffusé en France en 1985 sur canal+.

• « Lucky Man » de Steve Miller Band (1968)

Place à un autre genre de sample, avec le classique Steve Miller Band et leur « Lucky Man », groupe californien formé en 1966 connu du grand public pour leur hit « The Joker« . Le sample est un peu plus facilement reconnaissable ici, puisqu’il s’agit d’une des mélodies principales du morceau.

• « It’s a small world » de Walt Disney Records Studio Group (1979)

C’est pour ce genre de découverte que l’on aime tant les samples ! Une version disco du fameux thème « It’s a small world » de Disney, en version disco : quand Mickey rencontre la BO de Saturday Night Fever en quelques sortes… Il faut dire qu’à la fin des années 70 la grande mode est au disco, et tous les milieux artistiques s’y essayent. Personnelement je trouve ce morceau plutôt bon dans le genre. Quand au sample, il se situe à 1:18 du morceau de Fatboy Slim, en arrière plan.

Bref, comme quoi une simple reprise (Hannah Grace) peut nous amener à découvrir des morceaux plutôt obscurs ! Je ne sais pas quel sera le succès de ce « Praise You » version 2017, mais je lui prédis tout de même un bon succès pour ce printemps / début d’été 2017 !

Stay tuned !