The Art of Sampling, vol. 13

10
67

Nouvelle vidéo en provenance de ledjfab, et ses montages toujours aussi bien réalisés :

Avec au menu :

Un retour en 2005 avec le frenchy Wize,
Une piste probable pour le sample de « Sure thing » de St Germain (sample ou inspiration ?),
Un classique de 1999, samplé sur une production de Daniel Vangarde (alias Daniel Bangalter, le père de 😉 ).

Les autres vidéos sont à découvrir sur la page Youtube de ledjfab !

10 COMMENTS

  1. Je crois pas que « Wize » ce soit « les frenchies » mais plutôt le frenchy 😉 Sinon c’est plutôt marrant comme enchainement de samples.

  2. « I Can Make You Feel Good »(1982) de Shalamar n’aurait-il pas inspiré « I Don’t Want To Be A Hero »(1987) de Johnny Hates Jazz ? =>

  3. Merci à Yann et tous les autres ‘auditeurs’. 🙂
    Il m’a été difficile de monter l’édition 13 car You Tube est de plus en plus sévère avec les restrictions de droits d’auteur. Dès qu’ils identifient un titre ou une image pouvant appartenir à un tiers parti, ils coupent le son ou l’image du dit vidéo.
    J’avais prévu faire un montage sur l’utilisation des voix bulgares dans quelques titres Trance des années 90, mais (stupéfaction) la télévision bulgare possède des droits sur ces chants, pourtant vieux de plusieurs centaines d’années et sans auteurs connus.
    J’ai donc rapidement concocté une alternative avec ces trois titres. À ma connaissance, on a très peu parlé de celui de ‘Windy C’ pour St-Germain. Les vocales et la guitare de John Lee Hooker étaient créditées dans le livret de ‘Touriste’, mais rien pour 100% Poison. C’est à se demander si il y a échantillonage ou pas.
    Les titres de Wize et d’Avant Garde sont excellents. Le sampling sur Avant Garde reste assez étrange (il y a réarrangement de la vitesse sur les échantillons on dirait, je n’ai pas trop compris le procédé).

  4. En découpant un sample son par son , on peut réarranger la vitesse sans alterer la hauteur des notes.
    Il suffit de faire un réarrangement de vitesse standard (celui qui altère la hauteur), puis de substituer un par un dans ce sample les sons initiaux aux sons altérés , en respectant les memes durées (on remplace 1 seconde de son altéré par une seconde de son initial ,par exemple avec un soft gratuit comme wavepad).
    C’est un peu fastidieux mais ca marche impec.
    On obtient donc un sample de vitesse modifiée, mais de hauteur conservée.
    Ca marche bien quand il n’y a pas trop de recouvrement des instruments)

  5. N’est ce pas la méthode du Time-Warp (asservissement rythmique par compression/extension temporelle) qu’ils ont utilisé ici ?
    C’est à dire que la musique conserve la hauteur de notes mais change de tempo comme le dit David. C’est la partie logicielle qui réalise automatiquement cela.

  6. La technique du Time-Warp, plus souvent appelée Time-Stretching est présente dans de nombreux logiciels d’édition et création musicale : par exemple Fruity Loops, Virtual DJ, Sound Forge, etc…
    Et maintenant il est plus facile d’utiliser cette technique qui est de + en + abordable.

Répondre à david Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.