A croire que c’est devenu une mode : le single de The Weekend produit par Daft Punk, « Starboy », sorti en 2016 serait un plagiat.

Tout du moins c’est ce qu’affirme la chanteuse Yasminah, et son titre sortie en 2009 : « Hooyo ». Elle poursuit Daft Punk et the Weeknd pour 5 millions de dollars. L’information relayée (avec toujours autant de classe) par TMZ et reprise par Mixmag précise que ce sont des nombreux articles de blog ont déclenchés le procès.

Plagiat ou pas ?

Avant de crier au plagiat, il convient d’écouter les deux morceaux. Autant Starboy a été un succès planétaire (numéro un des ventes en 2016), autant « Hooyo » et la chanteuse Yasminah ne sont pas tant connus que ça du grand public… Passons directement à l’écoute des deux morceaux, pour se faire une idée :

Yasminah, artiste et poète somalienne (c’est à peu près tout ce qu’on sait pour le moment) précise que 2 de ses producteurs avaient déjà menacé les Daft d’un procès, mais sans aller plus loin. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas non plus flagrant à première écoute (on n’est pas dans un cas de sampling illégal pur et dur)… Mais quand même, après plusieurs écoutes le doute s’installe.

Mon avis

Alors certes, après quelques écoutes des deux morceaux on remarque des similitudes dans le chant, la tonalité et le rythme. Mais de là à dire qu’il s’agit d’un plagiait volontaire, ce serait exagérer. Il y a aujourd’hui, dans l’industrie musicale, de tels enjeux en terme de droits d’auteurs, que les producteurs d’une machine de guerre comme Daft Punk & The Weeknd ne prendraient pas le risque d’aller plagier une artiste, même si elle quasiment inconnue du grand public.

Personnellement donc je miserai sur de la coïncidence musicale, même si les similitudes sont présentes. Comme souvent dans ce genre d’accusation, ce n’est pas évident… Et vous, vous en pensez quoi ?