Madonna gagne son procès sur le sample de Vogue

1
93

La cour d’appel de Pasadena en Californie a statué que le grand public ne pourrait pas reconnaitre que le sample de 0,23 secondes était à l’origine issu de « Ooh, I Love It (Love Break) » de The Salsoul Orchestra.

A vous de juger! (le sample est au niveau des horns/cuivres)

• « Vogue » de Madonna (1990)

• « Ooh, I Love It (Love Break) » de The Salsoul Orchestra (1983)

A noter que Shep Pettibone, un des producteurs de « Vogue » a enregistré « Ooh, I Love It (Love Break) » en 1982. On comprend mieux le lien entre les 2 titres.

Via

1 COMMENT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.