Madonna gagne son procès sur le sample de Vogue

1
555

La cour d’appel de Pasadena en Californie a statué que le grand public ne pourrait pas reconnaitre que le sample de 0,23 secondes était à l’origine issu de « Ooh, I Love It (Love Break) » de The Salsoul Orchestra.

A vous de juger! (le sample est au niveau des horns/cuivres)

• « Vogue » de Madonna (1990)

• « Ooh, I Love It (Love Break) » de The Salsoul Orchestra (1983)

A noter que Shep Pettibone, un des producteurs de « Vogue » a enregistré « Ooh, I Love It (Love Break) » en 1982. On comprend mieux le lien entre les 2 titres.

Via

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.